Van der Meersch Maxence – L’Empreinte du dieu

Van der Meersch Maxence - L'Empreinte du dieu - Bib liothèque numérique romande - Sylvie S. Coucher de soleil sur le canal à RibeVan der Meersch Maxence – L’Empreinte du dieu : Dans les champs de lin de la Flandre si chère à l’auteur, vit Karelina, une jeune femme douce et timide mariée au brutal contrebandier Gomar. Exploitée, brutalisée, elle peut enfin s’enfuir quand son mari est arrêté et incarcéré, et rejoindre son oncle Domitien, écrivain marié à Anvers, qui lui avait apporté beaucoup de tendresse dans sa jeunesse. Mais…

… Gomar reviendra la chercher de force et la reprendra, mais elle s’enfuira à nouveau, cette fois définitivement. La vie à Anvers est agréable et calme, auprès de son oncle et de sa tante, leur maison dans les polders de Zélande un refuge pour sa tristesse, mais peu à peu s’instaure entre l’oncle et la nièce une douce complicité qui va se transformer en sentiment plus profond. Tout bascule quand Karelina tombe enceinte… et cela finit dans la violence : Gomar tue Domitien, Karelina s’enfuit avec son bébé, mais sera sauvée des années plus tard par sa tante, la femme de Domitien qui est remplie de remords et s’attache en secret à la fille de son mari assassiné.

Les descriptions du port d’Anvers, des paysages maritimes et des régions de polders, du pèlerinage de Saint-Pacôme ou des combats de coqs, sont impressionnantes par leur force évocatrice, parfois même pleines de violence. Les sentiments de ces hommes et de ces femmes sont dignes d’une tragédie classique. Malgré le titre équivoque, L’Empreinte du dieu n’a rien d’un roman religieux, bien que les personnages soient assez empreints de morale chrétienne, le terme de dieu est ici probablement utilisé pour l’oncle Domitien, écrivain et homme respecté par ses deux femmes comme un dieu.

Maxence Van der Meersch, né en 1907 et mort en 1951, a vécu à Roubaix puis à Wasquehat (département du Nord), il est très attiré par la Flandre belge et tous ses romans sont consacrés à la vie des gens modestes du nord. Son roman L’Empreinte du dieu a reçu le prix Goncourt en 1936 et tous ses livres ont reçu un très bon accueil à l’époque, mais on l’a un peu oublié depuis lors et il est temps de le (re)découvrir.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.