Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Browne K. R. G. – Pour deux Yeux

Browne K. R. G. - Pour deux Yeux - Bibliothèque numérique romande - Laura Barr-Wells Campagne anglaiseBrowne K. R. G. – Pour deux Yeux  – traduction de Michel Epuy: Un agent de change en vacances achète une voiture d’occasion dans l’intention de faire le tour de la Grande-Bretagne. Une belle jeune femme, rencontrée dans un petit village côtier, va le faire changer d’avis. Alors, les aventures mouvementées et quiproquos s’enchaînent avec une course poursuite à travers la campagne pour retrouver un tableau volé.

(suite…)

Courteline Georges & Lévy Jules – Le Commissaire est bon enfant

Courteline George & Lévy Jules - Le Commissaire est bon Enfant - Bibliothèque numérique romande - photo de l'édition de référence Cautin et BergerCourteline Georges & Lévy Jules – Le Commissaire est bon enfant : Le Commissaire est bon enfant et il se demande pourquoi tous ces gens viennent le solliciter avec des demandes inutiles… Inutiles car il a bien l’intention, lui, de ne pas y donner suite. Mais même un commissaire bon enfant ne saurait tout prévoir… (suite…)

Molière – L’École des femmes

Molière - L'École des femmes - Bibliothèque numérique romande LABEX OBVIL - François Chauveau Frontispice de l'édition originaleMolière – L’École des femmes : «Arnolphe, qui vient de changer son nom en celui, plus aristocratique, de «M. de La Souche», est un homme d’âge mûr qui aimerait jouir du bonheur conjugal ; mais il est hanté par la crainte d’être trompé par une femme. Aussi a-t-il décidé d’épouser sa pupille Agnès, élevée dans l’ignorance, recluse dans un couvent.» (Wikipédia) Mais Horace, le fils d’un de ses amis est amoureux d’Agnès… (éd. part. LABEX/OBVIL Sorbonne) (suite…)

Molière – L’Avare

Molière - L'Avare . Bibliothèque numérique romande - Pierre Brissard J. Sauvé Frontispice de l'édition de 1682Molière – L’Avare : «L’Avare est une comédie de Molière en cinq actes et en prose, adaptée de La Marmite (Aulularia) de Plaute et représentée pour la première fois sur la scène du Palais-Royal le 9 septembre 1668. Il s’agit d’une comédie de caractère dont le personnage principal, Harpagon, est caractérisé par son avarice caricaturale. Harpagon tente de marier sa fille de force, tout en protégeant obstinément une cassette pleine d’or. (éd. part. LABEX OBVIL) (suite…)