Littérature anglo-saxonne

Conrad Joseph – Des Souvenirs

Conrad Joseph - Des Souvenirs - Bibliothèque numérique romande - Posterr Immeuble résidentiel de la rue Joseph Conrad à Berdychiv (Ukraine) (licence CC Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International)Conrad Joseph – Des Souvenirs : Ce texte n’est pas à proprement une autobiographie, en ce sens qu’il n’y a pas là de structure temporelle. On avance plutôt, à la suite de l’auteur, d’un souvenir à l’autre, d’une association d’idée à l’autre. C’est un texte de liens, des liens entre les grands espaces polonais et ukrainiens, terres de l’enfance. Ses parents étaient des propriétaires terriens, des patriotes, exilés en Russie. Sa mère meurt alors qu’il est encore jeune, il est ensuite accueilli par son oncle.

Auparavant, une partie de la famille a servi sous les ordres de Napoléon, sous l’ombre accablante du Grand Empire Russe, avec des souvenirs de guerre terrifiants.

Quand il émet le désir de devenir marin, c’est l’étonnement dans sa famille, presque de la consternation… Comment ? Marin ? Sans avoir jusque-là vu la mer ! Puis il évoque ses premières pages, la façon dont il est « tombé en écriture », avec un manuscrit qui ne progresse que peu, et qui l’accompagne dans ses premiers voyages. Son père était traducteur, grand lecteur, et participe sans nul doute de cette vocation. «Le romancier était né dans le corps du marin».

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Dickens Charles – La petite Dorrit (livre 1)

Dickens Charles – La petite Dorrit (livre 1) – traduction de William L. Hugues : Un homme revient de Chine où il tenait une succursale commerciale avec son père qui vient de décéder et qui, lui semble-t-il, n’a pu lui confier un secret. Chez sa mère à Londres, il remarque une frêle jeune couturière qui travaille à la journée. Il va alors s’ingénier à découvrir l’histoire de cette jeune femme dévouée à sa famille.

Ce récit, attachant à plusieurs titres, nous plonge dans les conditions de vie d’une prison pour dettes, les méandres d’une bureaucratie conservatrice, les hasards du travail précaire à la journée, la futilité des prétentions aristocratiques conférées par la naissance et la condescendance pour qui n’est pas « du monde », même s’il est riche.

Ce roman que l’on peut qualifier de satirique fut fort mal reçu à sa parution dans sa dénonciation  des institutions, notamment celle de la prison pour dettes où sont enfermés les débiteurs sans qu’ils puissent travailler. Les autres dénonciations de Dickens portent sur l’insécurité des travailleurs de l’industrie, les conditions de leur emploi, la bureaucratie du ministère des Finances (H M Treasury), le jargon technocrate, que Dickens recense au livre I, chapitre 10, dans la célèbre liste du Circumlocution Office, le « ministère des Circonlocutions », de même que la séparation et le manque de communication entre les classes sociales. D’après Paul Davis (Charles Dickens A to Z, 1999 Checkmark Books) c’est une sorte d’anatomie de la société victorienne qu’obsèdent la richesse et le pouvoir, qu’enserre un corset de traditions profitant aux classes privilégiées et que plombe une religion oppressive et stérile.  (D’après Wikipédia.)

Charles Dickens (1812- 1870) est un célèbre romancier de l’époque victorienne traduit dans de nombreuses langues. Son père ayant été mis en prison pour dettes, il a travaillé dans son enfance en collant des étiquettes sur des pots de cirage pendant plus d’une année avant de pouvoir retourner à l’école. Auteur, il a fondé et publié plusieurs hebdomadaires, composé quinze romans majeurs, et bien d’autres romans et nouvelles portant sur des sujets littéraires ou de société. Sa passion pour le théâtre l’a poussé à écrire et mettre en scène des pièces, jouer la comédie et faire des lectures publiques de ses œuvres qui sont vite devenues extrêmement populaires. Alors que lui-même est apprécié pour son humour, sa satire des mœurs et des caractères, ses œuvres, aux intrigues soignées, ont presque toutes été publiées en feuilletons hebdomadaires ou mensuels, genre inauguré par lui-même en 1836. Charles Dickens a été un infatigable défenseur du droit des enfants, de l’éducation pour tous, de la condition féminine et de nombreuses autres causes, dont celle des prostituées. (biographie d’après Wikipédia)

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBI HTMLDOC/ODT

Browne K. R. G. – Pour deux Yeux

Browne K. R. G. – Pour deux Yeux  – traduction de Michel Epuy: Un agent de change en vacances achète une voiture d’occasion dans l’intention de faire le tour de la Grande-Bretagne. Une belle jeune femme, rencontrée dans un petit village côtier, va le faire changer d’avis. Alors, les aventures mouvementées et quiproquos s’enchaînent avec une course poursuite à travers la campagne pour retrouver un tableau volé.

Le rythme du récit est rapide et les réactions des personnages gorgés de flegme anglais en font une comédie policière légère.

Nous n’avons que peu d’éléments biographiques sur Kenneth Robert Gordon Browne (1895 ou 1897-1940) (K. R. G. Browne, Kenneth R. G. Browne,) si ce n’est qu’il servit dans l’armée britannique durant la première guerre mondiale. Il fut un auteur de romans policiers ou autres non dénués d’humour (Leave it to Susan, Following Ann, As we Lie, A Knight and a Day publié ici dans la traduction de M. Epuy, Suburban Days) dont plusieurs furent repris au cinéma  (The Cheerful Fraud, Oss baroner emellan qui reprend Following Ann, Yes, Madam?). Il écrivit également des scénarios (Splinters in the Air), des pièces (Please Teacher) et l’écriture de BD à succès dessinées par W. Heath Robinson, (How to be a Perfect Husband, How to Live in a Flat, How to be a motorist).

Téléchargements: ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Scott Mansfield – Le Cercle noir

Scott Mansfield - Le Cercle noir - Bibliothèque numériqe romande - Maquette Elena BartholoméScott Mansfield – Le Cercle noir (traduction Michel Epuy) : Emprisonné, Dick Thornton reçoit dans sa cellule des boulettes de papier avec un plan d’évasion. Quel est donc cet ami inconnu qui lui fait parvenir ces communications ? Thornton n’en a aucune idée. Mais pourquoi ne pas essayer de profiter de l’aubaine ?

Qui est réellement Thornton ? Pourquoi s’est-il retrouvé en prison ? Quel est cet ami inconnu qui veut le faire évader et pourquoi ? C’est ce que nous apprendrons au fil de ce roman policier plein de rebondissements de la première à la dernière page. Nous ferons ainsi la connaissance du Cercle Noir, une organisation criminelle, de Malcolm Steele du Service Secret, de Walter Stone, le seul ami que Thornton a conservé, et d’autres protagonistes encore dans cette histoire qui nous tient en haleine jusqu’à son dénouement.

Mansfield Scott (1897-1950) est un écrivain américain. Pendant l’entre-deux-guerres il publie quelques romans et plusieurs nouvelles appartenant au genre policier. Il excelle dans les thrillers où se multiplient les récits de poursuite. Son héros le plus connu est le l’inspecteur détective Malcolm Steele. Mansfield Scott cesse d’écrire au début des années 1930 (source : Wikipedia). Joseph Conrad, dont il fut l’ami, relève son talent malheureusement méconnu.

Michel Epuy (de son vrai nom Louis Vaury 1876-1943) est un écrivain et traducteur suisse. Auteur d’une vingtaine de titres et de quelques trente-cinq autres en traduction, tout à tour romancier, conteur, auteur de romans policiers, écrivain pour la jeunesse et éditeur d’anthologies ou de volumes d’œuvres choisies, comme celles de Kipling, il est qualifié, par J.-H. Rosny aîné dans une préface élogieuse, de romancier de grand talent, peintre de mœurs, essayiste admiré.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Braddon Mary Elizabeth – Un Fruit de la Mer Morte (tome 1)

Braddon Mary Elizabeth - Un Fruit de la Mer Morte 1 - Bibliothèque numérique romande - Sylvie S. Paysage anglais 2Braddon Mary Elizabeth – Un Fruit de la Mer Morte (tome 1) : Eugène Thorburn, un jeune Anglais de 23 ans, se rêve poète, mais il est pauvre et doit gagner son pain. Élevé seul par sa mère, il ignore tout de son père. À la mort de sa mère, il retrouve des lettres d’amour de celui qui l’aurait séduite, puis, une fois enceinte, abandonnée. Eugène part à sa recherche pour venger sa mère. Engagé comme secrétaire particulier d’un savant qui vit à Greenlands, au fond de la campagne anglaise, il tombe amoureux de sa fille.

Dans le milieu de la grande bourgeoisie londonienne, Mme Jerningham vit séparée de son mari. Malgré sa vie luxueuse, elle s’ennuie et exige beaucoup de son amant. Or M. Jerningham est le propriétaire de Greenlands… Les intrigues amoureuses, les jalousies exacerbées et les destins vengeurs vont s’entremêler autour de ce « fruit de la mer morte que le monde appelle mariage ».

Les romans de cette pionnière du roman policier sentimental mettent en scène des pePUBortraits de criminels machiavéliques, de faibles femmes, qu’elle n’épargne pas, des femmes fortes pas toujours du côté des gentilles, des rebondissements jusqu’à la fin de l’histoire et, évidemment, des amoureux! Il y aura aussi des détectives-femmes, des romans qui se servent de mécanismes littéraires inédits «en utilisant bien des décennies avant Richard Austin Freeman, la technique de «l’histoire inversée».» (id.), soit le crime d’abord puis, après, les péripéties d’élucidation du mystère ou encore, fréquemment, le thème du double.

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Dickens Charles – Vie et aventures de Nicolas Nickelby (tome 2)

Dickens Charles - Vie et aventures de Nicolas Nickelby 2 . Bibliothèque numérique romande -image Dickens Charles – Vie et aventures de Nicolas Nickelby (tome 2) : Dans le deuxième tome de ce roman qui nous plonge dans l’Angleterre du XIXe siècle, on voit la résolution des différentes affaires mises en place dans le premier tome. Dans le style si caractéristique de Dickens, la bonté, la bienveillance et l’amour prennent une magnifique revanche sur la méchanceté et la cupidité. L’argent retrouve ses maîtres et de jolis couples se forment après de tumultueuses aventures qui tiennent le lecteur en haleine jusqu’à la fin.

Charles Dickens (1812- 1870) est un célèbre romancier de l’époque victorienne traduit dans de nombreuses langues. Son père ayant été mis en prison pour dettes, il a travaillé dans son enfance en collant des étiquettes sur des pots de cirage pendant plus d’une année avant de pouvoir retourner à l’école. Auteur, il a fondé et publié plusieurs hebdomadaires, composé quinze romans majeurs, et bien d’autres romans et nouvelles portant sur des sujets littéraires ou de société. Sa passion pour le théâtre l’a poussé à écrire et mettre en scène des pièces, jouer la comédie et faire des lectures publiques de ses œuvres qui sont vite devenues extrêmement populaires. Alors que lui-même est apprécié pour son humour, sa satire des mœurs et des caractères, ses œuvres, aux intrigues soignées, ont presque toutes été publiées en feuilletons hebdomadaires ou mensuels, genre inauguré par lui-même en 1836. Charles Dickens a été un infatigable défenseur du droit des enfants, de l’éducation pour tous, de la condition féminine et de nombreuses autres causes, dont celle des prostituées. (biographie d’après Wikipédia)

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Dickens Charles – Vie et aventures de Nicolas Nickelby (tome 1)

Dickens Dickens Charles - Vie et aventures de Nicolas Nickelby 1 - Bibliothèque numérique romande - illustration provenant de Nicolas Nickleby par Charles Dickens Paris G. Barba éditeur 1850Charles – Vie et aventures de Nicolas Nickelby (tome 1) : Un magnifique roman réunissant les thèmes chers à Dickens. Dans l’Angleterre du XIXe siècle, face à la pauvreté, la maltraitance et la cupidité se dressent la pureté, la droiture et l’honneur. L’histoire de ce premier tome est centrée sur le jeune Nicolas Nickelby et sa sœur Catherine, confrontés à la misère après le décès de leur père. Pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur mère, ils doivent faire face à l’inimitié de leur oncle Ralph Nickelby et vivre de douloureuses expériences.

Charles Dickens (1812- 1870) est un célèbre romancier de l’époque victorienne traduit dans de nombreuses langues. Son père ayant été mis en prison pour dettes, il a travaillé dans son enfance en collant des étiquettes sur des pots de cirage pendant plus d’une année avant de pouvoir retourner à l’école. Auteur, il a fondé et publié plusieurs hebdomadaires, composé quinze romans majeurs, et bien d’autres romans et nouvelles portant sur des sujets littéraires ou de société. Sa passion pour le théâtre l’a poussé à écrire et mettre en scène des pièces, jouer la comédie et faire des lectures publiques de ses œuvres qui sont vite devenues extrêmement populaires. Alors que lui-même est apprécié pour son humour, sa satire des mœurs et des caractères, ses œuvres, aux intrigues soignées, ont presque toutes été publiées en feuilletons hebdomadaires ou mensuels, genre inauguré par lui-même en 1836. Charles Dickens a été un infatigable défenseur du droit des enfants, de l’éducation pour tous, de la condition féminine et de nombreuses autres causes, dont celle des prostituées. (biographie d’après Wikipédia)

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Conrad Joseph – En marge des marées

Conrad Joseph - En marge des marées - Bibliothèque numérique romande - Ancha Navire longeant la côteConrad Joseph – En marge des marées : Quatre nouvelles qui ont toutes pour toile de fond un paysage marin: dans Le Planteur de Malata, un homme, misanthrope, Geoffrey Renouard, réussissant dans la culture de la soie sur une île lointaine s’éprend de Felicia Moorsom, elle-même voyageant autour du monde à la recherche de son fiancé. Mais il n’y a pas dans cette histoire «un seul germe de bonheur qu’on eut pu faire fructifier à la fin». Les autres histoires sont construites autour du récit d’une aventure, recueilli par l’auteur et relaté par lui.

Nous découvrons ainsi une histoire d’arnaque à l’assurance (L’Associé), une auberge où il ne fait pas bon séjourner (L’Auberge des deux sorcières) et un guet-apens mortel pour s’emparer de la cargaison précieuse d’un navire (À cause des dollars).

Le Planteur de Malata tenait à cœur à l’auteur. Il nous dit en introduction: «je (la) considère comme la presque réalisation de la tentative que j’avais entreprise de faire une chose très difficile, et que j’eusse aimé avoir accomplie aussi parfaitement qu’il m’était possible.»

Téléchargements : ePUBPDFPDF (Petits Écrans)Kindle-MOBIHTMLDOC/ODT

Braddon Mary Elizabeth – La Trace du Serpent (tome 2)

Braddon Mary Elizabeth - La Trace du Serpent (tome 2) - Bibliothèque numérique romande - Ghedoghedo Eupodophis licence CC Attribution-Share Alike 4.0 International)Braddon Mary Elizabeth – La Trace du Serpent (tome 2) : Huit ans ont passé: l’aventurier sans scrupule qui a profité et exploité tant d’occasions et de faiblesses pour parvenir à une position si enviable, va affronter une équipe décidée à lui faire payer ses torts. Sera-t-il alors possible de le confondre dans, au moins, un de ses nombreux méfaits? …

Braddon Mary Elizabeth – La Trace du Serpent (tome 1)

Braddon Mary Elizabeth - La Trace du Serpent 1 - Bibliothèque numérique romande - Daderot Serpent fossile (Eoserpentes) Braddon Mary Elizabeth – La Trace du Serpent (tome 1) : Peut-on faire confiance à Jabez North, maître d’études à l’académie du docteur Tappenden et enfant trouvé? Or c’est Richard Marwood qui revient chez sa mère après des années d’absence qui se voit accusé de l’assassinat de son oncle et du vol de sa bourse… Cependant, des morts sillonnent le parcours de North… La Trace du Serpent est, sans doute, un des premiers romans du genre policier et son auteure probablement «la première femme à avoir institué un détective comme personnage central [dans ce] roman.» (Claude Mesplède (dir.), Dictionnaire des littératures policières, Nantes, Joseph K, coll. «Temps noir», 2007, vol. 1, p. 286.) …